Des accents libéraux forts dans l’accord de gouvernement bruxellois

Les négociateurs de l’Open Vld, Sven Gatz et Guy Vanhengel sont satisfaits du résultat obtenus à l’issue des négociations sur l’accord de gouvernement bruxellois. Les libéraux flamands ont réussi à inscrire plusieurs points importants du programme de l’Open Vld dans l’accord du gouvernement.

Ainsi les investissements déjà prévus par le gouvernement précédent dans le métro bruxellois seront intégralement poursuivis par la nouvelle majorité. Ces investissements d’envergure pour le métro ont suscité durant la campagne un débat entre les différents partis. Pour l’Open Vld, la très forte augmentation démographique de la Région de Bruxelles-Capitale au cours de ces deux dernières décennies, une augmentation comparable au nombre d’habitants de Gand ou Liège, nécessite de nouveaux investissements dans le réseau des transports publics. La réalisation prévue de la ligne de métro 3, en préparation depuis près de dix ans, figurait parmi les priorités absolues de l’Open Vld. Les rames de métro sont d’ailleurs plus efficaces que les trams : un métro peut déplacer en un parcours l’équivalent de quatre trams. En outre, de nouvelles lignes de tram et pistes cyclables peuvent également être installées.

Ensuite, le nouveau gouvernement bruxellois souhaite poursuivre la diminution des droits d’enregistrement. Dans une région bruxelloise en pleine croissance, il est important que promouvoir Bruxelles comme ville de résidence auprès des jeunes familles, des célibataires et de la classe moyenne. La nouvelle diminution des droits d’enregistrement constitue un atout important pour soutenir l’achat d’une première habitation chez ces groupes –cibles. La modernisation des droits de succession à l’instar de ce qui s’est fait récemment en Flandre, figure également dans le programme de gouvernement bruxellois.

Afin d’améliorer la cohésion sociale dans une métropole très diverse, Sven Gatz a défendu tout au long de la compagne une approche globale du plurilinguisme dans les trois langues les plus courantes à Bruxelles, à savoir le Français, le Néerlandais et l’Anglais. Comprendre et parler plusieurs langues encourage non seulement la compréhension mutuelle entre les voisins de diverses origines, mais représente également un atout précieux sur le marché de l’emploi et veille à une émancipation sociale et culturelle ainsi qu’à une plus grande citoyenneté

Sven Gatz : « Avec un Plan plurilingue global et la désignation d’un ministre de coordination pour le Plurilinguisme, nous sommes parvenus à inscrire également ce point de programme dans l’accord de gouvernement. Une distinction sera faite entre la promotion du plurilinguisme dans l’enseignement et le plurilinguisme dans les autres secteurs tels que les formations professionnelles, le lieu de travail, l’intégration ou la politique culturelle. »

En quatrième lieu, l’accord de gouvernement englobe un chapitre consacré à la politique régionale de sécurité, une compétence acquise récemment par la Région de Bruxelles-Capitale . De manière générale, le centre de gravité de la politique à Bruxelles sera davantage entre les mains de la Région, par exemple sur des terrains comme l’intégration ou le logement social. Davantage d’éléments seront également repris dans le plan régional de sécurité. Un nouvel élément important est par exemple la sécurité routière. Ainsi sur l’ensemble de la région, le véhicule de chauffeurs se rendant coupables d’un comportement au volant inconsidéré et dangereux, pourra être confisqué.

Guy Vanhengel : « Le Centre de coordination et de crise de Bruxelles Prévention et Sécurité étant à présent totalement opérationnel, je suis heureux que le Gouvernement renforcera l’unité de commando au sein des services de police bruxellois. Le Centre bruxellois de coordination et de crise a démontré pour la première fois son utilité lors de départ du Tour de France. Depuis une unité de commando, l’ensemble des disciplines de sécurité ont été dirigées depuis un point central. »

Dans le cadre du développement de Bruxelles en tant que Smart City, la Région collaborera de manière constructive à la réalisation de la 5G dans la capitale. Outre ces cinq belles réalisations de l’Open Vld dans les négociations gouvernementales, l’accord de gouvernement comprend d’autres mesures et propositions saluées par l’Open Vld, tel qu’un budget en équilibre, un plan pour l’augmentation du taux d’emploi, un modèle d’intégration central bruxellois, un audit et une réforme de Bruxelles-Propreté, l’emploi des allocations familiales comme instrument pour combattre la pauvreté infantile ou encore l’élargissement continu des zones de basses émissions.
 

Contacteer ons
Peter Dejaegher Communication Sven Gatz
Peter Dejaegher Communication Sven Gatz
Over Sven Gatz

Sven Gatz
Brussels minister voor Financiën, Begroting, Ambtenarenzaken en Meertaligheid
Vlaams minister van Brusselse Aangelegenheden
Koolstraat 35
1000 Brussel