Hip Hub Hooray, un festival hip-hop de dimension eurégional

Maandag 23 april 2018 — Le 29 septembre aura lieu un festival hip-hop dans la plus vieille ville de Belgique. Ce sera l’apothéose de Hip Hub Hooray, une coopération culturelle eurégionale de et pour les jeunes de l’Euregio Meuse-Rhin. Le projet, auquel participent la Flandre, dans le cadre du plan culturel du Limbourg, la Communauté française, la province du Limbourg des Pays-Bas, Sabam for Culture et les Villes de Liège et Tongres, a été présenté aujourd’hui lors d’une conférence de presse dans l’ancienne caserne Ambiorix de Tongres.

Le projet culturel pour les jeunes vise la coopération entre les différentes cultures dans l’Euregio. Le point de départ de cette coopération transfrontalière était le constat que les jeunes ayant des origines flamande, néerlandaise, wallonne et allemande peuvent interagir, naturellement, via le hip-hop, avec les jeunes d’origine marocaine, turque, africaine ou asiatique.

Le hip-hop est une tendance musicale et une subculture qui a vu le jour à New York dans les années septante. Musique, mix, scratch, break dance, skate, graffiti, street art, et naturellement, le rap, étaient – et sont toujours – au centre de cet art. Mais le hip-hop permettait aussi de montrer à la société un miroir des ghettos des villes américaines, dans un langage rap, associant le chant, la parole et la rime.

La culture hip-hop est l’élément fédérateur du projet de coopération culturelle Hip Hub Hooray. Ce projet va voyager de Tongres à Liège et de Hasselt à Heerlen. Aix-la-Chapelle pointe aussi à l’horizon. L’objectif consiste à rassembler des jeunes de cultures différentes provenant des régions participantes, à partir d’une culture bottom-up.

Hip Hub Hooray prévoit concrètement différents moments de rencontre entre les créateurs, les rappeurs, les producteurs, les artistes du street art, provenant des différentes scènes hip-hop de l’Euregio. Les jeunes peuvent suivre leurs propres rappeurs et leurs peintres dans un camp organisé à la fin de l’été et dans le festival hip-hop. Les jeunes qui y participent obtiendront en outre un espace pendant les journées de la danse aux Pays-Bas à Maastricht.

Différents artistes et musiciens hip-hop, tels que DJ Jewels JuLes, les skateurs de The Push, les rappeurs Graci, Lord, Hardy, le peintre Soke et le collectif « La Cabane », ont eu l’occasion de donner un aperçu de leur talent pendant la conférence de presse. Hip Hub Hooray est coordonné par Guido Wevers et soutenu par la Communauté flamande via le Ministre de la Culture Sven Gatz, la Fédération Wallonie-Bruxelles via la Ministre de la Culture Alda Greoli, par la province néerlandaise du Limbourg et le député permanent à la culture Ger Koopmans, par la Ville de Tongres et son Bourgmestre Patrick Dewael et par la Ville de Liège et ses Echevins Michel Firket et Jean-Pierre Hupkens. Avec Sabam For Culture, ils vont accorder une subvention annuelle de € 360.000. Tongres apporte sa contribution en mettant la caserne Ambiorix, un lieu magnifique situé près de la gare, à disposition. Ce projet de coopération eurégionale au sein de l’Euregio Meuse-Rhin dans le domaine de la culture est une première.

 

Hip Hub Hooray

Eva Vanhengel

Woordvoerder Sven Gatz

Kabinet Gatz