Premier coup de pelle pour la future ligne de métro 3

Le premier coup de pelle pour la construction de la future station Toots Thielemans a été officiellement donné lundi. Les grands travaux d’excavation qui viennent de débuter sont un premier pas vers une toute nouvelle ligne de métro à Bruxelles, la future ligne 3 qui reliera Albert à Bordet en traversant la ville du Nord au Sud.

Les travaux pour la construction de la station de métro Toots Thielemans sont entrés dans une nouvelle phase. Après les travaux préparatoires, place aujourd’hui aux premiers grands travaux d’excavation dans le quartier du Midi. Il s’agit des travaux les plus importants réalisés au cours des 10 dernières années.  

Une station et des tunnels

Les travaux d’excavation qui ont débuté sont nécessaires pour pouvoir construire la future station Toots Thielemans, mais également les tunnels de liaisons qui permettront de transformer l’axe de pré-métro existant en une véritable ligne de métro. La future station sera située sous l’avenue de Stalingrad, entre les stations Gare du Midi et Anneessens, et sera reliée à la station Lemonnier. La station, d’une longueur de 233m, comportera 2 quais au niveau -2 et 3 mezzanines pour les guichets et les accès aux quais.

D’Albert à Nord

La construction de la nouvelle ligne de métro 3, qui reliera dans le futur l’actuelle station Albert à la future station Bordet, se fait en deux étapes.

Une première étape consiste en la transformation de l’axe de pré-métro Albert – Gare du Nord en une ligne de métro. Cela nécessite de transformer la station Albert en une station multimodale, de transformer la station de tram Lemonnier, de créer une nouvelle station de métro Toots Thielemans et de convertir en métro la ligne de pré-métro reliant actuellement la station Albert à la Gare du Nord. La mise en service de ce tronçon de métro entre Albert et Gare du Nord est prévue dans le courant de l’année 2025.

De Gare du Nord à Bordet

La deuxième étape du projet consiste à prolonger la nouvelle ligne de métro 3 de la Gare du Nord à Bordet en passant par les communes de Schaerbeek et d’Evere. Ici il n’est plus question de transformer une ligne existante pour lui permettre d’accueillir des métros, mais bien de creuser un nouveau tunnel et de construire 7 nouvelles stations. Une fois cette 2ème étape achevée, d’ici 2030, la ligne de métro 3 permettra de relier facilement en une 20 aine de minutes les communes de Forest et Evere.

Le CEO de la STIB, Brieuc de Meeûs : « Ce n’est pas tous les jours, ni tous les ans, qu’on a l’honneur d’assister au début de grands travaux qui verront naître d’ici quelques années une toute nouvelle ligne de métro. Dans la crise que nous vivons actuellement, on comprend à quel point il est important de permettre au transport public de se développer pour offrir le plus de places possible aux voyageurs. Cette nouvelle ligne permettra de créer une nouvelle liaison rapide et confortable pour tous les voyageurs, et va contribuer à l’amélioration de la mobilité à Bruxelles dans son ensemble. Je suis fier d’être présent, aujourd’hui, pour assister à cette étape importante pour la STIB et pour Bruxelles. Et je vous donne d’ors et déjà rendez-vous dans les années à venir pour d’autres étapes importantes de ce magnifique projet qu’est la ligne 3 ! »
Le Ministre-Président Rudi Vervoort souligne que « le démarrage des travaux démontre clairement la volonté de mon Gouvernement de maintenir notre ambition pour Bruxelles. Malgré la crise actuelle, il est essentiel que nous continuions à bâtir la ville de demain, une ville à la mobilité apaisée et durable. A cet égard, tout en poursuivant l’amélioration de l’offre de transport en commun en surface, l’extension de notre réseau de métro est une priorité stratégique qui se concrétise aujourd’hui. »
« Le transport public est l'épine dorsale de notre ville. C'est autour de lui que doivent s'organiser des villes plus durables et plus résilientes face aux défis climatiques. Malgré la situation budgétaire difficile, Bruxelles continue d'investir massivement dans la STIB et aussi dans cette nouvelle ligne de métro qui est cruciale pour notre réseau », déclare la ministre de la Mobilité à la Région de Bruxelles-Capitale, Elke Van den Brandt avec fierté.
 « Je suis bien évidemment satisfait de ce premier coup de pelle », rajoute Sven Gatz, ministre des Finances au gouvernement bruxellois. « Nous avons fait inclure la troisième ligne de métro dans l'accord de coalition, nous en avons élaboré les plans préparatoires et nous avons libéré les fonds nécessaires. Et maintenant, nous pouvons vraiment commencer à creuser ! Avec le début de ces travaux, nous montrons qu'il est judicieux de continuer à investir dans l'amélioration des transports publics à Bruxelles et dans des alternatives au trafic routier. »
Pascal Smet, secrétaire d’Etat à Bruxelles, chargé de l’Urbanisme : « C'est une étape importante. Un travail préparatoire impressionnant a été nécessaire. Pour la première fois dans les permis d'urbanisme des conditions ont été imposées pour l'accompagnement des commerçants, du marché et de la gestion du chantier. Il doit être exemplaire et prouver que les grands travaux d'infrastructure ne détruisent plus la ville comme cela a été le cas dans les années ‘60. Bruxelles a besoin de ce nouveau métro, avec le début de ce chantier important, nous construisons aujourd'hui la ville de demain. Une ville accessible, efficace et rapide pour tous. »
“Cette ligne métro 3 reliera le nord de la Région via le Pentagone jusqu’au sud. Durant les travaux, un objectif a été donné : assurer le meilleur déroulement possible du chantier garantissant le  maintien de l’activité économique, l’accessibilité des quartiers et le bien-être des riverains. A l’issue des travaux en surface de la STIB au début de l’année 2023, un réaménagement de l’espace public sera réalisé. Ce projet de requalification est une opportunité pour les riverains et les commerçants de collaborer sur le “futur” de l’avenue de Stalingrad ainsi que de co-produire l’espace public. Ce projet est rendu possible grâce à un processus participatif en cours, à l’aide d’habitants et de commerçants, qui seront la voix du quartier”, annonce Philippe Close, le bourgmestre de Bruxelles.
Charles Picqué, bourgmestre de Saint-Gilles : « C’est une étape importante que nous franchissons aujourd’hui, même si le chemin est encore long avant l’aboutissement de cette ligne de métro qui traversera à terme presque toute la Région bruxelloise. Dès l’entame du projet que j’ai porté en tant que Ministre-Président, j’ai été convaincu par la nécessité pour notre Région de développer notre réseau de métro. C’est un projet d’infrastructure d’envergure qui aura un impact social, environnemental et économique positif pour la Région bruxelloise. La construction de cette ligne de métro permettra d’offrir à certains des alternatives aux déplacements en voiture. Le métro est aussi social. Il permet en effet le brassage et l’accès de tous à toute la ville. C’est un moyen de transport public qui permet à chacun de se déplacer rapidement à un coût raisonnable. Economique, enfin, dans la mesure où il améliorera la mobilité de nombreux travailleurs et visiteurs d’une capitale internationale comme Bruxelles. »

 Plus d'infos via www.metro3.be

Eva Vanhengel Woordvoerder / porte-parole

 

Finances et Budget
A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles