Nouvelles mesures de soutien en Région de Bruxelles-Capitale

Pandémie coronavirus – Covid-19

Dans le cadre de la pandémie de Covid-19, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a décidé aujourd’hui de renforcer les mesures économiques pour certains secteurs parmi ceux les plus touchés par la crise sanitaire et les mesures d’urgence décidées par le Conseil national de sécurité.

Moyens supplémentaires pour finance&invest.brussels

Finance&invest.brussels reçoit – comme déjà annoncé dans l’accord de majorité- une injection de 160 millions d’euros, soit le triple de son capital. Les deux tiers de cette augmentation de capital, soit environ 106 millions d’euros, seront mis à disposition durant les quatre prochaines années par la Région bruxelloise, au prorata de 26,4 millions d’euros par an. 

Finance&invest.brussels se tourne maintenant également vers le secteur privé pour compléter cette recapitalisation à hauteur d’un montant minimum de 52,8 millions d’euros. Ces moyens seront prioritairement consacrés cette année et l’an prochain à la reprise de l’économie bruxelloise afin de faire face à la crise mais aussi pour soutenir la transition économique. 

De concert avec le Gouvernement bruxellois, finance&invest.brussels mettra sur pied un plan d’investissement qui sera monitoré chaque mois. Des efforts seront également déployés pour renforcer le potentiel de croissance des entreprises bruxelloises afin de stimuler l'emploi à Bruxelles.

De plus, suite à la demande du Gouvernement, finance&invest.brussels soutiendra, par le biais d’emprunts, non seulement les restaurants et les cafés et leurs fournisseurs, mais également les hôtels. Suite aux mesures d’urgence décidées le 10 mars dernier par le Conseil régional de sécurité qui ont imposé la fermeture des cafés et des restaurants et qui ont aussi engendré la désaffection des hôtels, le secteur HORECA est confronté à de graves problèmes de liquidités. Avec cet outil, le Gouvernement vise les grands établissements de l’Horeca et les hôtels comptant 50 employés ou plus. Pour les petites entreprises, une prime de 4.000 euros a déjà été mise en place.

Par ailleurs, les entreprises touchées peuvent demander des crédits à faibles taux, qui doivent être remboursés endéans les cinq ans.

En ce qui concerne les hôtels et la situation très particulière du secteur, le Gouvernement met en place un groupe de travail piloté par le Ministre-Président pour évaluer les mesures déjà adoptées et préparer les mesures de relance complémentaires adaptées à la diversité des situations de ce secteur.

Le Gouvernement bruxellois s’est également accordé sur d’autres mesures de soutien économique. Parmi celles-ci :

  • Anticipation de l’engagement et de la liquidation des aides à l’expansion économique, quel que soit le secteur d’activité

Pour rappel, une mesure similaire mais ciblée sur les secteurs de l’Horeca, tourisme, culture, événementiel avait été décidée précédemment (5,2 millions d’euros).

  • Mobilisation de l’épargne privée via un prêt « Proxi » (1 million d’euros)

Le prêt « Proxi » vise à mobiliser l’épargne citoyenne au profit du financement des PME via un crédit d’impôt sur un/plusieurs prêt(s) octroyé(s) par un.e Bruxellois.e à une PME. Les citoyens visés sont les 3F (Friends, Family and Fools). Ce dispositif permet d’assurer à court terme un renforcement des fonds propres des entreprises.

  • Soutien aux coopératives d’activité et à la Smart (2 millions d’euros)

Le gouvernement a décidé d’octroyer un prêt à taux réduit aux entrepreneurs-salariés hébergées par les coopératives d’activités via une convention entre Finance&invest et lesdites coopératives. En effet, ces entrepreneurs salariés ne sont pas éligibles aux primes classiques dès lors qu’ils n’ont pas de numéro de TVA propre.

  • Octroi de microcrédits de trésorerie pour les indépendants et les très petites entreprises (TPE)

Le Gouvernement a décidé de renforcer les microcrédits via BRUSOC en octroyant des crédits de trésorerie de maximum 15.000 euros à taux réduits à destination des indépendants, TPE et structures d’économie sociale. 

  • Soutien aux organismes de microcrédit (500.000 euros)

Il a été décidé de renforcer le soutien public à l’action des organismes de microcrédits afin d’accorder des prêts à taux réduits destinés à reconstituer un fonds de roulement pour la relance de l’activité des micro-entrepreneurs.

Story image
Eva Vanhengel Woordvoerder / porte-parole
Des questions sur les aides économiques?
Des questions sur les aides économiques? 1819, point de départ pour les entrepreneurs bruxellois
Brulocalis
Brulocalis Tableau des mesures prises par les différents pouvoirs subsidiants

 

Finances et Budget Mesures corona
A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles