Les intermittents de la Culture pourront demander leur prime dès le 27 juillet

Covid-19

Le Gouvernement bruxellois a validé les modalités d’octroi d’une aide exceptionnelle destinée aux intermittents de la Culture. Ceux-ci pourront dès le 27 juillet et jusqu’au 16 août introduire leur demande sur le site d’actiris, www.actiris.be

Les travailleurs intermittents de la culture auraient pu être les grands oubliés de la crise du coronavirus. Pas en Région bruxelloise, où dès le 14 mai dernier, le Gouvernement bruxellois s’est accordé sur l’octroi d’une aide unique individuelle pour les travailleurs intermittents de la culture qui ne  bénéficient d’aucune aide, ni du chômage temporaire, ni du droit passerelle.

Face aux annulations ou au report de leurs prestations en raison du Covid-19, ils sont nombreux à n’avoir touché aucun revenu durant plusieurs mois. Les risques de sombrer dans la pauvreté sont donc réels. C’est pourquoi, l’octroi d’une aide exceptionnelle de maximum 1.500 € s’avère indispensable pour couvrir une partie de leurs besoins élémentaires et protéger l’emploi bruxellois.

En pratique, chaque intermittent bruxellois du secteur de la culture pourra bénéficier d’une aide exceptionnelle de maximum :

  • 1.500 € pour le travailleur qui a perçu entre le 13 mars 2020 et le 31 mai 2020 des revenus s’élevant à moins de 775 euros ;
  • 1.000 euros pour le travailleur qui a perçu durant cette même période des revenus s’élevant à moins de 1.550 euros ;
  • 500 euros pour le travailleur qui aurait perçu durant cette même période des revenus s’élevant à moins de 3.100 euros ;
« La crise du Coronavirus a fragilisé le monde de la culture comme jamais. Cela faisait plusieurs mois que les intermittents attendaient. En Région bruxelloise, ils ne seront pas les grands oubliés de la crise. Au total, nous avons dégagé 5 millions d’euros pour leur fournir une aide unique leur permettant de couvrir certains besoins essentiels. Aussi, nous mettons tout en œuvre pour préserver l’emploi bruxellois et assurer une reprise la plus rapide possible », explique Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois de l’Emploi.
« Le secteur culturel et créatif joue un rôle essentiel pour notre société. Il fait partie de l’âme de Bruxelles. C’est un secteur qui contribue largement à notre bien-être, humain tout d’abord mais aussi économique. Sans oublier son apport indiscutable à l’attractivité de notre Région. La Culture, c’est aussi un grand nombre de personnes qui travaillent avec des revenus très faibles. Et la crise les touche de plein fouet. Dès lors, il est fondamental de soutenir les travailleurs afin que Bruxelles reste une ville de Culture », affirme Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale.
« Cette prime unique représente une aide bienvenue aux besoins de nombreux intermittents bruxellois de la culture qui jusqu’à présent ont été oublié des mesures de soutien pour atténuer les conséquences de la crise sanitaire liée au coronavirus. Il s’agit des artistes freelances et  d’artistes individuels occasionnels, des musiciens, des chanteurs mais également des intermittents dans le secteur culturel qui ne sont pas liés à une organisation ou  à une institution et qui ont subi au cours des derniers mois d’importantes pertes de revenus, confirmé comme tels par les comités paritaires des travailleurs culturels. « Ils sont indispensables pour étayer la culture bruxelloise », déclare Sven Gatz, ministre bruxellois du Budget.
« Les travailleurs intermittents culturels bruxellois sont divers par leur statut et leur type de travail. En tant que membre de la VGC, il est de mon devoir de défendre également leurs intérêts au sein du gouvernement Bruxellois. Avec cette prime, nous montrons clairement qu'il est possible de relier Bruxelles à une capitale au service de tous les Bruxellois.es. Pour la première fois, nous pouvons garantir qu'une prime pour le secteur culturel soit également accessible aux travailleurs culturels de toute la région bruxelloise, quels que soient leur langue, leur statut ou les ministres compétent.es. Nous voulons garantir ainsi que chacun.e  compte », déclare Pascal Smet, secrétaire d'État aux relations européennes et internationales et Membre du Collège de la VGC chargé de la Culture.

Afin d’assurer un traitement des demandes le plus rapidement possible et d’aider au plus vite les travailleurs du secteur, la procédure a été digitalisée. Des formulaires papier seront toutefois disponibles en français, néerlandais et anglais.

La demande d’aide pourra se faire dès ce 27 juillet sur le site d’actiris, www.actiris.be. Les travailleurs intermittents auront jusqu’au 16 août pour compléter le formulaire. Au plus tard, le 14 septembre les décisions d’octroi seront envoyées et le paiement aux bénéficiaires aura lieu dans la foulée.

Story image
Eva Vanhengel Woordvoerder / porte-parole

Nancy Ngoma – Cabinet Vervoort – 0477 75 65 82
Gwendoline Blampain – Cabinet Clerfayt – 0479 20 55 64
Marc Debont – Cabinet Smet – 0473 98 08 75

Finances et Budget Mesures corona
A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles