Les écoles secondaires néerlandophones de Bruxelles obtiennent des tuteurs linguistiques

Les élèves de l'enseignement secondaire néerlandophone bruxellois présentant des lacunes linguistiques bénéficieront désormais d'activités supplémentaires de stimulation linguistique. À cette fin, la Commission de la Communauté flamande (VGC), en collaboration avec le Don Bosco Technisch Instituut, lance un projet pilote.

Les étudiants et les volontaires commenceront à y travailler comme tuteurs linguistiques après une courte formation. Les tuteurs linguistiques organiseront des activités linguistiques hebdomadaires en fonction du programme scolaire des jeunes. Le Centre d'enseignement bruxellois (OCB), la Huis van het Nederlands et Ligo Brusselleer encadreront les tuteurs linguistiques. Après la période d'essai et une évaluation approfondie, l'objectif est de déployer ce projet dans d'autres écoles secondaires.

Les élèves du Don Bosco Technisch Instituut de Woluwe-Saint-Pierre ayant accumulé un retard en néerlandais auront bientôt l'occasion de pratiquer cette langue chaque semaine. Les activités de stimulation linguistique complètent les cours réguliers et s'intègrent aux autres matières des élèves. Pour superviser les activités, Don Bosco déploie des tuteurs linguistiques.

Les tuteurs linguistiques sont des bénévoles ou des étudiants qui reçoivent une formation pour travailler avec les jeunes. L'OCB les guidera dans l'enseignement des langues et le multilinguisme à l'école, la Huis van het Nederlands partagera son expertise sur les possibilités de pratique du néerlandais, tandis que Ligo Brusselleer se concentrera sur l'acquisition des langues parmi les groupes cibles vulnérables. Après la formation, les tuteurs linguistiques travailleronnt avec les enseignants sur des activités de stimulation linguistique adaptées aux élèves.

Le projet débute le 1er octobre et se poursuit jusqu'à la fin du trimestre pour les élèves de première année du Don Bosco Technisch Instituut. L'école recevra une subvention de 30 000 euros pour toute l'année scolaire. A l'issue du projet pilote, toutes les écoles secondaires néerlandophones à Bruxelles pourront rejoindre le projet.

"Avec ce nouveau projet, nous répondons à la demande de certaines écoles secondaires", a expliqué le ministre Sven Gatz, ​ responsable de l'enseignement néerlandophone au sein du collège de la VGC. "Ils constatent que certains élèves mettent plus de temps à maîtriser le néerlandais. De nombreux élèves de l'enseignement néerlandophone ont grandi dans une autre langue que le néerlandais. Avec les tuteurs linguistiques, nous voulons renforcer leur maîtrise du néerlandais de manière agréable. En effet, la connaissance du bon néerlandais reste une priorité dans l'enseignement néerlandophone à Bruxelles. Et une bonne maîtrise du néerlandais est également un avantage considérable sur le marché du travail à Bruxelles et au-delà.”
Eva Vanhengel Woordvoerder / porte-parole

 

A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles