Le travail agricole contribue à réduire le décrochage scolaire

A Neerhof, la ferme pédagogique de la Commission communautaire flamande (VGC), l'asbl Abrusco lance un nouveau projet contre le décrochage scolaire des élèves de l'enseignement primaire. Le projet offre une autre façon de passer la journée aux enfants qui ont besoin d'une pause. Ils ont la possibilité d'appuyer sur le bouton pause et d'acquérir des expériences positives à la ferme. Le projet vise ainsi à prévenir le décrochage scolaire des jeunes Bruxellois et à contribuer positivement à leur bien-être et à leur résilience.

L'asbl Ambitieuze Brusselse Coach voor jongeren à Bruxelles (Abrusco) informe et guide les jeunes de l'enseignement néerlandophone. L'organisation fournit un service préventif et correctif pour aider les jeunes en risque de décrochage scolaire à réintégrer leur parcours scolaire normal ou pour faciliter leur transition vers la formation ou le marché du travail. Abrusco met l'accent sur l'apprentissage par l'expérience, y compris dans le cadre de ce nouveau projet.

Grâce à cette nouvelle offre d'activité, les jeunes de la ferme Het Neerhof ont la possibilité de s'occuper des animaux, de travailler dans le potager, de cuisiner et de jouer. En initiant les jeunes au travail agricole, l'ASBL Abrusco et la VGC veulent susciter un sentiment de solidarité avec la nature et les animaux. Grâce à cette approche axée sur l'expérience, les élèves peuvent acquérir de nouvelles expériences de réussite. L'expérience est essentielle dans ce domaine.Dans le même temps, un espace est créé pour réondre aux  questions relatives à l'éducation et d'aides des jeunes.

La présidente du collège, Elke Van den Brandt, a déclaré : "Il existe un grand besoin de soutien pour les jeunes en situation de vulnérabilité. Avec ce projet, nous jetons un pont entre l'Enseignement et le Bien-être pour offrir aux jeunes en situation de vulnérabilité et à leurs familles l'aide supplémentaire nécessaire. "
"Pour la VGC, la lutte contre le décrochage scolaire et l'abandon sans qualification de l'enseignement néerlandophone à Bruxelles est une priorité", a déclaré le ministre bruxellois Sven Gatz. "Grâce à ce projet, les élèves qui ont besoin d'un moment de repos pendant la semaine peuvent acquérir d'autres expériences à la ferme. Ce moment de repos peut contribuer à maintenir la motivation des jeunes à l'école."

Ce projet s'adresse aux élèves de l'enseignement primaire ordinaire, qui sont inscrits via le KANS et qui fréquentent l'école ou habitent à Bruxelles.

Les activités à Neerhof ont lieu les lundis et vendredis, où cinq élèves peuvent être encadrés à chaque fois. Au bout de sept semaines, Abrusco lance le programme de suivi en collaboration avec l'école ou le programme est prolongé.

Story image
Eva Vanhengel Woordvoerder / porte-parole

 

A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles