Le Gouvernement bruxellois parvient à un accord sur les objectifs budgétaires

Le Gouvernement bruxellois est parvenu à un accord sur le budget pour 2022. Les finances de la Région bruxelloise doivent faire face à des défis exceptionnels  suite à la crise sanitaire liée à la covid-19. "Le Gouvernement bruxellois devait trouver une solution pour un manque à gagner d’environ 360 millions d'euros. Grâce à la relance économique, en étalant certains investissements prévus et en réalisant les économies nécessaires, nous pouvons combler cet écart. C'est ainsi que nous avons réussi à maintenir le budget dans la bonne direction", explique le ministre du budget, Sven Gatz.

Les mesures de soutien prises par le Gouvernement bruxellois au cours de ces derniers mois et années pour faire face à la crise sanitaire ont eu un impact sur la situation financière de la région. Ces mesures étaient nécessaires pour permettre à l'économie de notre région et aux nombreux indépendants, entreprises et salariés qui ont vu leurs revenus se tarir presque totalement, de traverser cette crise incroyablement difficile. En outre, le déploiement de la réforme de la taxe de circulation et donc l'introduction de Smart Move ont pris du retard.

Le Gouvernement s'est réuni ces derniers jours pour trouver une solution au manque à gagner d’environ 360 millions d'euros. Le budget pluriannuel que le Gouvernement a élaboré au début de la législature prévoit la possibilité de procéder à des ajustements si nécessaire.

Certaines recettes de la Région bruxelloise sont nettement supérieures aux prévisions, s'élevant à 117 millions d'euros. C'est le cas, par exemple, des droits de succession, des droits d'enregistrement et des droits de donation.  L'économie de la capitale se redresse également.

En outre, le Gouvernement économisera 140,7 millions d’euro en reportant un certain nombre d'investissements dans les domaines de la mobilité et du logement. Le Gouvernement bruxellois reste un très gros investisseur public avec 1,3 milliard d'euros investis par an.

Enfin, le Gouvernement bruxellois a accepté de faire des économies à hauteur de 105 millions d'euros et montre ainsi qu’il prend ses responsabilités.

« L'objectif du Gouvernement bruxellois est toujours de boucler le budget en équilibre structurel d’ici la fin de la législature en 2024 . Les décisions que nous venons de prendre permettent de le faire sans augmenter les impôts des Bruxellois », déclare le ministre Gatz. 

Le Gouvernement bruxellois rappelle également qu'il maintient en dehors du budget des investissements stratégiques comme le métro pour un montant de 380 millions d'euros. En outre, l'Europe autorise également de laisser 64 millions d'euros en dehors du budget pour financer l'impact de la pandémie.

Le ministre du budget, Sven Gatz, soumettra, comme il est de coutume, le budget au Parlement bruxellois à la fin du mois d'octobre. L'exposé et les discussions en commission suivront en novembre.

Story image
Eva Vanhengel Woordvoerder / porte-parole

 

A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles