La seconde journée bruxelloise du multilinguisme met l’enseignement à l’honneur

La deuxième Journée du multilinguisme a eu lieu ce samedi au Parlement bruxellois. Sous la devise Let's BeTalky Again, le thème central de cette édition était le multilinguisme dans l'enseignement.

La Journée bruxelloise du multilinguisme est un événement annuel visant à promouvoir le multilinguisme à Bruxelles. L'initiateur est le ministre bruxellois Sven Gatz, chargé de la promotion du multilinguisme. En 2019, Sven Gatz a présenté sa note d'orientation au Parlement bruxellois. L'année dernière, un Conseil pour le multilinguisme a été créé sous la présidence de Philippe Van Parijs.

Bruxelles compte plus de 180 nationalités et plus de 100 langues y sont parlées. Bruxelles est donc la ville multilingue par excellence et ce multilinguisme est en hausse. Le 4ème baromètre des langues de BRIO (VUB) montre également que 90% des Bruxellois sont favorables à un enseignement multilingue à Bruxelles.

Afin de s'impliquer davantage dans l'enseignement multilingue, le ministre Gatz et le Conseil bruxellois pour le multilinguisme ont lancé la brochure bilingue "Meer taal in het onderwijs in Brussel" - "Grandir en multilingue à Bruxelles, à l'école et en dehors". Les enseignants qui souhaitent déjà commencer à travailler sur la diversité linguistique dans leur classe y trouveront des conseils et des astuces. La brochure fournit des informations utiles et un aperçu des méthodologies et des projets liés au multilinguisme dans un contexte éducatif. Quatre mille exemplaires de cette brochure seront distribués dans toutes les écoles primaires et secondaires francophones et néerlandophones de Bruxelles. Cette feuille de route vers plus de multilinguisme dans l'enseignement bruxellois est une première.

Sven Gatz & Philippe Van Parijs avec la brochure bilingue
Sven Gatz & Philippe Van Parijs avec la brochure bilingue

Au cours d'un atelier, des universitaires, des enseignants et des experts du Conseil tels que Philippe Van Parijs et Nadia Fadil ont échangé leurs points de vue sur le rôle des langues parlées à la maison dans l'enseignement. Lors d'un débat avec Sven Gatz, Philippe Close, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, et Caroline Pauwels, rectrice de la VUB, sur les défis de l'enseignement multilingue à Bruxelles, le ministre Gatz a déclaré que :

«nous devons travailler davantage sur les programmes d'échange et de bain de langues afin de donner aux enseignants et aux élèves davantage de compétences linguistiques. Nous devons également créer de nouveaux outils pour promouvoir l'apprentissage des langues et oser penser à un nouveau réseau d'enseignement multilingue à Bruxelles, par exemple dans le cadre d'une nouvelle réforme de l'État.»

Philippe Close, bourgmestre de la ville de Bruxelles, est également enthousiaste :  

« Aujourd’hui à Bruxelles, de plus en plus de parents bruxellois envoient leurs enfants dans des écoles néerlandophones et en immersion.  C’est intéressant de voir qu'autant de parents souhaitent que leurs enfants apprennent le néerlandais. D’ailleurs à la ville de Bruxelles, nous créons encore plus d'écoles primaires néerlandophones sur notre territoire pour répondre à cette demande. Notre objectif est de construire des ponts via l’apprentissage des langues », ajoute Philippe Close, le Bourgmestre de Bruxelles.»

Caroline Pauwels, rectrice de la VUB, a plaidé pour une plus grande attention au multilinguisme dans l'enseignement :

«En tant que rectrice de la Vrije Universiteit Brussel, je prône le multilinguisme. Plus vous maîtriserez de langues, plus les mondes s'ouvriront à vous. Le multilinguisme n'est pas du tout incompatible avec une bonne maîtrise de sa langue maternelle. Tout dépend d'un bon enseignement linguistique. C'est pourquoi je plaide pour une enseignement multilingue. A Bruxelles. Mais en fait, partout.»- Caroline Pauwels, rectrice de la VUB.

On a également pensé aux élèves bruxellois. Le concours BeTalky Slam Contest a été lancé à leur attention.  Les kets bruxellois âgés de 10 à 18 ans, créatifs avec les langues, sont invités à écrire un poème slam multilingue sur Bruxelles. La mission est simple : décrire en 10 lignes et dans différentes langues à quel point Bruxelles est belle ! Le lauréat sera annoncé l'année prochaine lors de la Journée mondiale de la poésie (21 mars).

En outre, 10 jeunes d'OKAN et de DASPA (nouveaux arrivants mineurs) qui ont suivi un cours préparatoire d'interprétation sociale auprès de Vluchtenlingwerk Vlaanderen ont reçu un symboliquement un certificat . Certaines activités ont également été organisées en dehors des murs du Parlement bruxellois.   Pour les plus petits, un bain à balles linguistique a été installé à Muntpunt et des jeux linguistiques ont été organisés.  Het Huis van het Nederlands Brussel a organisé un patati apéro et De Foyer vzw a mené une réflexion sur le thème "la langue comme patrimoine culturel".

La deuxième Journée bruxelloise du multilinguisme pourra également être suivie en livestream.

Eva Vanhengel Woordvoerder / porte-parole
Amil Djellal Porte-parole adjoint FR

 

 

 

A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles