KANS fête ses 5 ans d'existence

La lutte contre le décrochage scolaire et la sortie sans qualification de l'enseignement néerlandophone à Bruxelles est une priorité pour la Commission communautaire flamande (VGC). C'est à cette fin que la ligne d'assistance centrale KANS a été mise en place il y a cinq ans.

A la demande des écoles, des parents, des partenaires de l'enseignement et de l'aide sociale et des partenaires de la formation et de l'emploi, la VGC, la Communauté flamande et la Région de Bruxelles-Capitale se sont engagés, il y a cinq ans, dans une approche coordonnée et globale du décrochage scolaire et de la sortie sans qualification. L'approche de KANS était transversale et inter-réseaux, afin de donner un nouveau départ au plus grand nombre d'élèves et de jeunes et de garantir leur droit à l'apprentissage.

"Avec cette initiative, en collaboration avec les CLB des trois réseaux, nous avons voulu briser la spirale négative de la fatigue scolaire, de l'absentéisme et du décrochage", a déclaré le ministre bruxellois Sven Gatz, responsable de l'enseignement néerlandophone au sein de la VGC. "Les jeunes qui risquent de décrocher doivent avoir une nouvelle chance de reprendre le contrôle de leur scolarité. Ce faisant, nous les guidons le plus loin possible dans leur développement. Si nous examinons les chiffres de l'abandon scolaire, nous constatons que le nombre de jeunes quittant prématurément l'école a diminué ces dernières années. En outre, l'écart entre la métropole bruxelloise et la Flandre se réduit. Nous pouvons donc dire que Bruxelles a pu faire des pas en avant dans la lutte contre le décrochage scolaire."
"Nous sommes très fiers des cinq années d'activité de KANS. En collaboration avec les écoles et les CLB, nous avons pu offrir à des centaines de jeunes plus de chances de se qualifier en les orientant vers le parcours le plus approprié auprès de l'un de nos partenaires. Année après année, l'offre et le réseau ont été renforcés et étendus grâce à une coopération poussée avec les partenaires, ainsi qu'avec la VGC. ​ En complément de la politique bruxelloise, nous avons pu contribuer à réduire le nombre de décrochage scolaire à Bruxelles", déclare Eva Trogh, coordinatrice du Centraal Meldpunt KANS.

Outre la mise en place de la ligne d'assistance centrale KANS, la VGC a élaboré un cadre de subventions pour les laboratoires vivants, afin que les écoles puissent s'engager en interne à soutenir les élèves ayant des besoins accrus en matière de soins. Les laboratoires vivants sont complémentaires de l'offre existante d'Abrusco en matière de lutte contre l'absentéisme scolaire.

"L'égalité des chances pour tous les élèves, c'est de cela qu'il s'agit, créer des opportunités optimales pour apprendre, reconnaître et utiliser les talents, lutter contre l'exclusion et le décrochage", conclut le ministre Gatz.
Eva Vanhengel Woordvoerder / porte-parole

 

 

A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles