Gatz veut rembourser la formation d'enseignant des entrants latéraux à Bruxelles

Le ministre bruxellois Sven Gatz, responsable de l'enseignement au sein de la Commission communautaire flamande (VGC), s'inquiète de la pénurie d'enseignants à Bruxelles et développe son plan d'action. Auparavant, le ministre avait lancé une vaste campagne de revalorisation de la profession et il avait assuré un meilleur soutien aux enseignants de l'enseignement néerlandophone à Bruxelles. Aujourd'hui, il souhaite encourager davantage les nouveaux arrivants latéraux à opter pour un parcours de formation et d'éducation dans la capitale. Toute personne qui travaille dans le secteur privé ou dans l'administration publique, mais qui fait le pas vers l'enseignement, sera remboursée pour cette formation. Le ministre Gatz préconise également l'introduction d'une prime bruxelloise pour compenser la pénurie d'enseignants, qui est la plus forte dans la capitale.

Le problème de la pénurie d'enseignants préoccupe depuis un certain temps déjà le secteur de l'enseignement néerlandophone dans la région de Bruxelles. C'est pourquoi, au cours de l'année scolaire écoulée, la Commission communautaire flamande (VGC) et le Centre éducatif de Bruxelles (OCB) ont organisé, sur ordre du ministre Sven Gatz, deux salons d'information pour les (candidats) à l'entrée latérale : Devenir enseignant à Bruxelles.

Les entrants latéraux étudient gratuitement

Afin de faire face à la pénurie d'enseignants à Bruxelles et d'encourager les mutés latéraux à choisir un emploi dans l'enseignement néerlandophone à Bruxelles, les frais de scolarité sont pris en charge par le FCC.

En outre, le ministre veut également prolonger la prime aux enseignants pour les entrants latéraux, qui a été annoncée précédemment par la Communauté flamande. A partir de septembre, les entrants latéraux peuvent être exemptés, avec maintien du salaire, de jusqu'à 3 heures par semaine pour suivre une formation d'enseignant.

"À Bruxelles, nous voulons aller au-delà des trois heures d'exemption", déclare le ministre Gatz. "Nous voulons pouvoir dispenser les entrants latéraux et les enseignants qui n'ont pas encore obtenu de diplôme jusqu'à 20 % d'une affectation à temps plein et nous prendrons en charge leurs frais de scolarité."

Prime de Bruxelles pour tous les enseignants

En outre, le ministre bruxellois Sven Gatz souhaite une prime bruxelloise pour les enseignants travaillant dans l'enseignement néerlandophone à Bruxelles. Cette prime peut dépendre de l'ancienneté et du niveau d'emploi de l'enseignant.

Le ministre Gatz a donc demandé au ministre flamand de l'enseignement Ben Weyts d'accorder cette prime urbaine à tous les enseignants travaillant à Bruxelles. Pour cela, Gatz s'inspire de la prime de Bruxelles qui existe avec succès pour la police de Bruxelles. Cette prime commence à 670 euros bruts par an. Pendant les cinq premières années de service, elle passe à 1 340 euros par an. Selon le ministre Gatz, il serait intéressant d'attirer des enseignants qui sont prêts à s'engager pour plusieurs années dans l'enseignement néerlandophone en Région bruxelloise en échange d'une prime supplémentaire.

Le système éducatif néerlandophone de Bruxelles est déterminé à s'attaquer à la pénurie d'enseignants. L'expertise de l'Onderwijscentrum Brussel constitue un atout important à cet égard. Cet OCB aide les écoles bruxelloises à gérer le multilinguisme et la diversité dans tous les domaines en s'appuyant sur les idées de l'éducation urbaine, mais offre également un soutien dans une approche flexible de l'organisation scolaire et de l'orientation initiale des enseignants débutants et des entrants latéraux, qui sera encore renforcée cette année scolaire.

L'OCB travaille également à plus long terme à l'élimination de la pénurie d'enseignants. Par exemple, il y aura des programmes d'orientation pour les étudiants de première année des programmes de formation des enseignants des écoles supérieures Erasmus et Odisee à Bruxelles, afin d'éviter un abandon précoce. Et avec le déploiement de Talent for Teaching, les élèves de la troisième année de l'enseignement secondaire dans les écoles de Bruxelles sont encouragés à choisir la profession d'enseignant.

Amil Djellal Porte-parole adjoint FR
Peter Dejaegher Woordvoerder / porte-parole a.i.
A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles