Gatz soutient les écoles engagées dans le multilinguisme

Gatz soutient les écoles engagées dans le multilinguisme

À l'initiative du ministre bruxellois Sven Gatz, trente écoles néerlandophones bruxelloises reçoivent ensemble 66 000 euros de la VGC (Commission communautaire flamande) pour mettre en place des projets sur le multilinguisme.

Dans une métropole super-diversifiée comme Bruxelles, le multilinguisme est un atout absolu. Plus vous parlez et comprenez de langues, plus grandes sont les opportunités sur le marché du travail, plus vous pouvez nouer de contacts sociaux, mieux vous pouvez participer à la vie de la ville, plus votre monde s'élargit et se referme en même temps.

Actiris, le service public régional chargé d'aider les personnes sans emploi de la région de Bruxelles-Capitale, a étudié l'importance des compétences linguistiques pour les demandeurs d'emploi. La conclusion est éloquente : seuls 2 % des sans emploi de la région bruxelloise sont trilingues. Il n'est pas étonnant non plus que 90 % des parents soient favorables à une forme d'éducation multilingue, selon une enquête de BRIO, le Centre d'information, de documentation et de recherche de Bruxelles. Après tout, quel parent n'aspire pas au meilleur pour son enfant ?

​C'est pourquoi la VGC encourage depuis des années un enseignement solide du néerlandais dans un environnement multilingue. La VGC renforce le néerlandais dans et autour de l'école à partir d'une attitude ouverte et positive envers les autres langues. Cela va de pair avec l'ambition de promouvoir le multilinguisme de tous les enfants et les jeunes.

L'accent est mis sur le fait que le multilinguisme néerlandais, français et anglais, en combinaison avec les langues parlées à la maison, est essentiel pour le développement des enfants et des jeunes bruxellois. Cela les rend plus forts pour vivre, travailler et se déplacer dans une société super-diversifiée.


​A l'initiative du ministre bruxellois de la promotion du multilinguisme, Sven Gatz, qui est également responsable de l'enseignement néerlandophone au sein de la VGC, la VGC encourage les écoles, par le biais d'un appel à projets, à promouvoir le multilinguisme à l'école. Les écoles qui soumettent un projet peuvent recevoir une subvention allant jusqu'à 2 000 euros. Les écoles néerlandophones coopérant avec une école d'une autre communauté linguistique pouvaient même bénéficier d'une subvention allant jusqu'à 4 000 euros.


​"Le résultat de ce premier appel à projets est visible", a déclaré le ministre Gatz. "Trente écoles, réparties en 26 écoles primaires, trois écoles secondaires et une école d'art, reçoivent des subventions. Cinq d'entre elles montent un projet pour lequel l'école collabore avec une institution francophone."


​Les écoles ont conçu un large éventail de projets pour convaincre les élèves de l'importance du multilinguisme ou pour renforcer les possibilités de développement de leurs élèves en termes de compétences linguistiques. Par exemple, certaines écoles achètent des livres en langue étrangère, d'autres encouragent les parents à lire à leurs enfants à la maison dans leur langue maternelle. Et d'autres écoles encore s'engagent dans des activités pluridisciplinaires avec le néerlandais, le français et l'anglais autour de la poésie ou de la Première Guerre mondiale. D'autres écoles encore collaborent avec une école francophone pour monter une pièce de théâtre en néerlandais et en français.

​Tous les projets auront une place sur www.brusselvoltaal.be , un guide en ligne permettant aux écoles d'obtenir des informations et un soutien en matière de multilinguisme.

Amil Djellal Porte-parole adjoint FR
Eva Vanhengel Woordvoerder / porte-parole
Story image
A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles