Boom de l’enseignement néerlandophone à Bruxelles

Le dernier recesement du nombre d’élèves dans l’enseignement néerlandophone à Bruxelles indique une nouvelle augmentation de 3 pour cent par rapport à l’année scolaire précédente en février. 49.971 enfants fréquent aujourd’hui l’enseignement maternelle, primaire et secondaire néerlandophone. Ce nombre d’élèves a augmenté de moitié en 21 ans.

Ces chiffres de l’enseignement néerlandophone augmentent année après année.  Au cours des cinq dernières années, le nombre d’élèves est passé de 43.765 à près de 50.000, soit une augmentation de 12,4 pour cent en 5 ans.

« Avec de tels chiffres, l’enseignement néerlandophone à Bruxelles présente depuis quelques années un bulletin des plus brillants », déclare Sven Gatz, membre du collège de la VGC en charge de l’enseignement néerlandophone et de la construction d’école.  «  Ces chiffres illustrent bien la qualité de notre enseignement, et ce de la classe maternelle à l’enseignement secondaire. Ils montrent également également l’attrait de nos écoles auprès des parents qui ne parlent pas le néerlandais à la maison et qui souhaitent le meilleur pour leurs enfants, non seulement sur le plan de l’enseignement mais également en ce qui concerne l’accompagnement et l’infractruture scolaire moderne.  C’est la raison pour laquelle, nous investissons tant que possible avec la VGC dans l’infrastructure scolaire et dans l’accompagnement pédagogique à mesure de la ville en vue de satisfaire à l’importante demande de l’enseignement néerlandophone ».

La croissance des années précédentes se situe principalement dans l’enseignement ordinaire.  L’enseignement spécialisé et l’enseignement secondaire professionnel à temps partiel restent inchangés au cours de ces dernières années. L’enseignement maternel a connu une augmentation au cours de ces dernières années de 3,4 pour cent, l’enseignement primaire ordinaire quant à lui connait une augmentation de 3,1% et l’enseignement secondaire ordinaire augmente de 3,2% -  il s’agit de l’augmentation la plus importante jamais enregistrée, une indication que davantage d’élèves bruxellois évoluent dans l’enseignement néerlandophone. Les rapports entre les trois réseaux d’enseignement, à savoir l’enseignement libre subventionné, l’enseignement communautaire (GO !) et l’enseignement communal sont restés pratiquement statu quo.

« Grâce au succès de l’enseignement néerlandophone, c’est la connaissance du néerlandais qui croît à travers l’ensemble de la Région de Bruxelles-Capitale », poursuit Sven Gatz. « La majorité des enfants et des jeunes de l’enseignement néerlandophone ne parlent pas le néerlandais à la maison, mais l’ensemble des jeunes diplômés de l’enseignement secondaire maîtrisent le néerlandais à l’âge de dix-huit ans. Le néerlandais continue ainsi de croître et de propérer. Il s’agit également d’une étape vers le multilinguisme ».
Story image
Eva Vanhengel Woordvoerder / porte-parole

 

Enseignement néerlandophone
A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles