Après le Coronavirus, le fonctionnaire bruxellois pourra continuer à télétravailler 3 jours maximum

C'est du moins ce que recommande une étude sur le télétravail à l’issue de la pandémie liée au coronavirus, commandée par la Région de Bruxelles-Capitale à Idea Consult. Il ressort d’une enquête réalisée par Talent.brussels, l'administration régionale de la fonction publique, que 82 % des personnes interrogées étaient satisfaites ou très satisfaites de pouvoir travailler à domicile lors de la généralisation du télétravail dans le cadre de la crise sanitaire.

Le télétravail, conclut Idea Consult, améliore l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée et le bien-être général, mais pas pour tout le monde. Lorsque le télétravail est obligatoire à 100 %, la santé mentale et physique d'une grande partie des employés est affectée : 31 % des personnes interrogées dans le cadre de l'enquête de Talent ont indiqué que le télétravail permanent avait un impact négatif sur leur santé physique et/ou mentale. Un quart d'entre eux souffrent d'isolement et trouvent que le télétravail nuit à l'esprit d'équipe.

Recommandations

Talent.brussels s'est mis au travail avec les résultats de l'enquête et le rapport Idea et a formulé une série de recommandations qui ont été présentées au Conseil des ministres du Gouvernement bruxellois par le ministre Sven Gatz.

« Le télétravail volontaire était déjà bien établi dans nos administrations avant qu'il ne soit rendu obligatoire par les mesures du Covid-19 », explique Sven Gatz. « Environ 70 % de nos fonctionnaires ayant des postes qui permettent le télétravail profitaient de cette opportunité, généralement pour un jour de travail par semaine. Nous cherchons maintenant à mettre en œuvre l'option permettant de développer davantage le télétravail dans la période post-Covid-19 ».

Le ministre Gatz, qui est également ministre du budget, a l'intention de mettre en œuvre l'expansion du télétravail d'une manière neutre sur le plan budgétaire. Si un plus grand nombre d'employés travaillent davantage à domicile, cela peut permettre de réaliser des économies sur des coûts tels que l'espace de bureau ou les abonnements aux transports publics. Les objectifs climatiques bénéficient également d'une réduction du nombre de trajets vers Bruxelles.

L'augmentation du télétravail implique également des dépenses supplémentaires. Par exemple, les travailleurs à domicile pourraient recevoir une compensation équitable pour les coûts de consommation supplémentaires dans les factures d'eau, d'électricité, de chauffage ou d'internet. Et comme pour le travail de bureau, il est également justifié d'aider les travailleurs à domicile avec un siège de bureau ergonomique ou un second écran d'ordinateur.

L'enquête s'est déroulée du 6 au 20 octobre 2020 dans 22 institutions régionales bruxelloises. Les 11 188 membres de leur personnel ont eu la possibilité de participer. 2 562 d'entre eux l'ont fait.  

Story image
Benchmark télétravail.pdf 709 KB Enquête télétravail talent.brussels - Rapport final.pdf 2 MB
Eva Vanhengel Woordvoerder / porte-parole

 

A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles