Anderlecht se dote d’un nouveau campus prestigieux pour l'enseignement néerlandophone

Sur le site industriel abandonné entre le canal et la rue Walcourt et Deleers, un nouveau campus scolaire néerlandophone sera construit pour 1 330 élèves. Le collège de la VGC a pris cette décision sur proposition du ministre Sven Gatz, en charge de la construction d'écoles et de l'enseignement néerlandophone à Bruxelles. Tant en termes d'infrastructure que de pédagogie, les ambitions pour ce campus urbain du futur sont élevées.

Sur ce site anderlechtois, situé le long du canal, la Commission communautaire flamande construit une nouvelle école primaire double, une école secondaire et une crèche. La commune d'Anderlecht va équiper la double école primaire et la crèche. L'école secondaire, avec les sections d'études ASO-, TSO-, BSO- et STEM, sera équipée par GO ! Scholengroep Brussel.

De nombreuses nouvelles maisons sont en cours de construction dans les quartiers d'Anderlecht le long du canal. Cela signifie également que de nouvelles infrastructures scolaires sont nécessaires, qui pourront, entre autres, également accueillir des familles de la commune de Forest, située juste à côté. La VGC a donc mis en place un partenariat public-privé pour construire un nouveau campus scolaire de 21 000 m². Il accueillera 480 enfants de maternelle et de primaire, 800 élèves du secondaire et 50 bébés dans la crèche.

Il y aura également une grande infrastructure sportive pour les deux écoles. Celle-ci sera gérée par la commune d'Anderlecht et sera également ouverte après les heures d'école. Grâce à de nombreux espaces verts entre les bâtiments, une nouvelle dynamique sera créée dans le quartier et le long du canal.

Projet et contexte pédagogique

Le promoteur, Deleers Development BV, et les architectes SMAK Architects ont déjà commencé à travailler à la construction de ce campus ouvert et vert, doté de tout le confort spatial et pédagogique, pour 1 330 enfants. En plus des espaces verts en plein air, il y aura une promenade en pente vers le canal, le long de laquelle se succéderont la crèche, l'école primaire, l'infrastructure sportive et l'école secondaire avec ses laboratoires et ses ateliers pour les études STEM (abréviation anglaise de Science, Technology, Engineering and Mathematics). Les travaux débuteront en 2022. Le 1er septembre 2024, la cloche de l'école retentira pour la première fois.

"Le nouveau campus se veut un campus urbain qui offre aux étudiants une fenêtre sur l'avenir", déclare le ministre Sven Gatz. "L'accent mis sur les études scientifiques et techniques sur ce site éducatif, situé au bord du canal avec son passé industriel, s'inscrit dans cette optique : En tant que métropole en pleine reconversion, Bruxelles offre de plus en plus de possibilités aux jeunes qui, outre une large culture générale, emportent avec eux un grand bagage scientifique et technique".

La commune d'Anderlecht et GO ! développeront sur ce campus une ligne pédagogique continue, de 0 à 18 ans, qui prête attention aux moments charnières du parcours scolaire et prépare une transition chaleureuse de la crèche à l'école maternelle et de l'école primaire à l'école secondaire.

Le campus offrira également une option Enseignement en alternance, une forme d'enseignement dans laquelle les étudiants alternent entre les cours et le travail en entreprise. Les jeunes du campus peuvent ainsi choisir à quelle vitesse ils veulent s'aventurer sur le marché du travail avec les compétences qu'ils ont acquises. En dehors des heures de cours, les salles de classe, les ateliers et les lieux de travail seront également utilisés par l'enseignement pour adultes, où les jeunes et les adultes auront la possibilité de se perfectionner et de se qualifier.

Avec ce projet, les autorités scolaires, soutenues par la VGC, veulent développer une école urbaine du futur. Sur le campus, l'accent est mis sur la création d'une communauté d'apprentissage, sous la devise "apprendre ensemble, en fonction de l'étudiant". Grâce aux conseils de son Centre d'enseignement bruxellois, la VGC utilisera toute son expertise pour faire de ces écoles une réussite. Les atouts suivants sont joués dans l'enseignement : la diversité de la métropole, le multilinguisme, et une grande ouverture, tant aux dynamiques du quartier qu'aux évolutions du marché du travail.

Financement

Le collège de la VGC vient d'approuver les accords avec GO ! et la commune d'Anderlecht. Le coût total de la construction s'élève à 32,5 millions d'euros. Les autorités scolaires paieront une cotisation annuelle limitée pour l'utilisation des différentes fonctions du bâtiment.

"Ce projet de campus scolaire de 1 330 enfants et jeunes de 0 à 18 ans et plus, arrive au bon endroit et au bon moment" explique le ministre Sven Gatz. "À Anderlecht, mais également dans la commune voisine de Forest et les autres communes environnantes, il faut désormais davantage d'enseignement primaire néerlandophone. Compte tenu de la réussite de notre système éducatif ces dernières années, nous nous attendons à une demande élevée et continue pour l'enseignement secondaire néerlandophone".
"Cette éducation doit être de haut niveau", dit Sven Gatz
. "L'approche pédagogique qui est actuellement développée pour le site est d'une grande importance, dans laquelle deux autorités scolaires - la commune d'Anderlecht et GO ! - s'associent pour fournir aux élèves un solide bagage personnel et scolaire. Avec des transitions d'études graduées et une éducation sur mesure, les jeunes feront les bons choix d'études afin de pouvoir saisir toutes les opportunités sur le marché du travail ou dans l'enseignement supérieur".
Elke Roex, échevine à Anderlecht en charge de l'enseignement communal néerlandophone, se réjouit également du projet : "Je suis très fière que nous réalisions notre rêve d'un "centre d'apprentissage urbain" innovant, avec une offre continue d'enseignement, d'accueil et de loisirs pour tous, à Anderlecht, grâce à la coopération avec la VGC et le GO ! Les transitions entre les niveaux d'enseignement seront essentielles dans cette vaste école, avec le regroupement de groupes d'années de 4 ans chacun, de la crèche à l'école primaire, et où les 5e et 6e années font progressivement le lien avec l'enseignement secondaire".
"Avec la gestion des infrastructures sportives sur le site, la commune s'assurera qu'il y a une offre de loisirs tout au long de l'année pour les élèves, les résidents locaux et les clubs sportifs", poursuit Elke Roex. "Ainsi, ce campus sera aussi un lieu de rencontre dynamique le long du canal après l'école."
"La nouvelle école répond au besoin d'un enseignement secondaire orienté vers les STEM à Bruxelles", déclare Jurgen Wayenberg, directeur général de GO ! Scholengroep Brussel.  "Les sujets sont orientés vers la robotisation croissante et la technologie du futur. A partir de ce concept scolaire unique, nous préparons les élèves à entrer plus forts sur le marché du travail ou à suivre un cours STEM dans l'enseignement supérieur avec de solides connaissances de base".
Peter Dejaegher Woordvoerder / porte-parole a.i.
A propos de Sven Gatz

Sven Gatz
Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l'Enseignement néerlandophone
Avenue des Arts, 9
1210 Bruxelles